des politiques

STEM ...

STEAM.png

Au cours des dernières années, les enseignements des sciences, de la technologie, de l'ingénierie et des mathématiques sont devenus des enjeux centraux de nos systèmes éducatifs, en raison principalement des tendances sociétales, économiques et industrielles et, par extension, du poids de des compétences qu’ils apportent sur le marché du travail. En effet, la part des emplois qui nécessiteront des compétences et des connaissances STEM devrait augmenter de 13% entre 2017 et 2027. Dans ce contexte, l'approche STEM tente d'harmoniser l'enseignement entre les matières qui composent ce spectre et de se concentrer sur leur interdépendance.

au mouvement des STEAM

Avec l'entrée dans le 21e siècle, cette prise de conscience de l'interrelation des matières scientifiques s'est accentuée nécessitant aujourd'hui une vision interdisciplinaire plus avancée. Par conséquent, une évolution du spectre des sujets STEM « Science, technologie, ingénierie et mathématiques » est nécessaire et doit  intégrer les arts afin de mieux promouvoir la créativité.

 

Cela permet donc de développer le mouvement STEAM (A pour Arts).

Concrètement, la principale différence entre les STEM et STEAM est que l'approche STEM se concentre explicitement sur les concepts scientifiques. Dans sa lignée, la vision STEAM étudie les mêmes concepts mais déploie de nouvelles méthodes d'enquête et d'apprentissage basées sur les problèmes utilisées dans le processus de création. Cette stratégie permet de développer la coopération entre les élèves, travaillants à la fois à la création, la conception et le développement esthétique de projets ou produits (par exemple, utiliser les paraboles mathématiques afin de créer des images artistiques). 

Aujourd'hui, l'enseignement STEAM dans les écoles offre aux élèves la possibilité d'apprendre de manière créative, en utilisant des compétences du 21e siècle telles que la résolution de problèmes.

Science Class

haut de page